La côte des Caraïbes

Pendant ces deux dernières semaines, nous avons écumé la côte colombienne sur la mer des caraïbes. Des petits villages de pêcheurs pittoresques, un parc national qui fût notre première expérience de la jungle tropicale, des plages désertes et paradisiaques,… Un point commun : l’Océan, parfois calme, parfois déchaîné, repère constant qui nous guide tout au long de notre exploration côtière.

Depuis notre départ de Santa-Marta, notre perception de la Colombie (de sa côte) a changé. Carthagena et Santa Marta, villes importantes du littoral ne peuvent exprimer à elles seules l’ambiance de la côte colombienne. Il suffit de parler avec quelques colombiens du cru, des costeños comme ils se définissent (littéralement, des côtiers) pour se rendre compte que cette partie du pays possède sa propre ambiance, sa propre culture et sa propre musique qui sent bon le sable chaud et la caïpirinha.

Notre premier arrêt fût Taganga, petit village pittoresque dont l’attraction principale est son coucher de soleil. Orientée, plein ouest, la baie offre tous les soirs un spectacle époustouflant. Spectacle qui plus est gratuit et d’une récurrence inébranlable ! Nous sommes étonnés de constater que le coucher de soleil est un moment sacré pour tout le village. En effet, le crépuscule voit tous les habitants se réunir sur la plage pour profiter des quelques minutes de beauté que la nature leur apporte. Ils nous disent recharger leur batterie et profiter du moment pour passer sereinement du jour à la nuit. Occasion également de s’adonner à quelque méditation sur le déroulement de la journée. Moment apaisant pour nous, qui ne voyions pas forcément la chose de la même manière… On apprend !

  • Notre auberge à Taganga

Les batteries chargées par ce petit village à l’ambiance unique, nous prenons la route pour le parc national de Tayrona. Une réserve nationale qui mêle jungle tropicale, plages paradisiaques, roches escarpées et chemins tortueux. A l’entrée du parc nous rencontrons une couple de français qui ont justement l’intention de camper au même endroit que nous la première nuit. Le hasard fait bien les choses et nous passerons finalement les 5 jours suivants avec eux 🙂

Guidés par deux amis colombiens rencontrés à Taganga, nous pénétrons dans le parc et entamons les chemins tortueux qui nous mènent jusqu’au premier camp ou nous dormirons pour la première fois dans notre tente ! Nous la plantons face à la mer, sur une plage déserte, en prenant soin d’éviter les chutes de noix de coco. Une fois encore nous apprécions la tombée du jour avant de passer une soirée nature en compagnie de nos amis colombiens et francais.

Premier réveil face à l’océan et la soif se fait ressentir ! Les bouteilles d’eau ont été vidées et les prix exercés dans le parc sont assez exorbitants ! Problème à l’horizon ? C’est sans compter sur notre Oscar, notre ami colombien, qui nous apprendra à découper les noix de coco à la machette afin d’en extraire le jus et de goûter à sa chair fraiche ! La forêt regorge de ressources et nous sommes encore loin de pouvoir toutes les exploiter !

Nous continuons vers Arrecife, un camp de base à quelques kilomètres où l’Océan est assez clément pour pouvoir s’y baigner. Nous y découvrons des arbres à agrumes. Oranges, pamplemousses, citrons en apéro et au petit déjeuner le lendemain !

Nous passons notre troisième et dernière nuit dans le parc à Cabo San Juan, magnifique endroit digne des plus belles cartes postales. Les touristes y affluent tous en masse et nous perdons donc ce sentiment de « seuls au monde » mais faisons de belles rencontres ! Baignades dans l’eau turquoise, un peu de snorkeling et des cocktails sur le sable, l’endroit est idéal.

Il nous faut maintenant sortir du parc. Nous sommes à court de vivres et avons exploré la plus grande partie du parc ouverte au public. Le chemin de retour nous emmène jusqu’à Pueblito, une sorte de cité perdue dans les hauteurs de la jungle. Le sentier est escarpé, il nous faut passer à 4 pattes sous des rochers, escalader des parois, se tirer à l’aide de cordes. Avec nos sacs sur le dos, l’exercice est physique ! Nous mettrons finalement 4h30 pour rallier Calabazo, la sortie du parc. Nous y trouvons un auto-stop qui nous emmène à Palomino, notre prochaine étape !

  • Tayrona

Palomino ou la nouvelle Mecque du youkou sud-américain. L’ambiance est détendue et nous nous y sentons bien ! Occasion pour nous de sortir la guitare afin de ne joindre au processus créatif qui existe dans l’auberge dans laquelle nous dormons. Nous quittons finalement nos amis français qui nous avaient accompagnés jusque là afin de continuer vers le nord, jusqu’au bout de cette côte des caraïbes qui nous a tant offert jusqu’ici.

Notre prochaine étape et prochain article : Cabo de la Vela, village du bout du monde, entre mer et désert…

On pense à vous !

9 Commentaires

  1. Super les amoureux,superbes images.
    Merci de nous donner des News,on vous aime!

  2. Bon anniversaire Justine…

  3. trop beau…..les paysages, vous, les plages… tout cela fait rêver…
    petite pensée particulière pour juju et un très joyeux anniversaire de nous 5….on veut encore et encore des photos …

  4. Génial ! On a hâte de vous retrouver. Et un très bon anniversaire à Justine 🙂

  5. C’est super, nous avons envie de voir la Colombie. La chanson des chèvres fera le buzz, c’est sûr. Biz à vous deux

  6. Merci à tous 🙂 Promis, la suite arrive! On pense à vous!

  7. Joyeux anniversaire justiiiiiine <3

  8. ps: Vos photos sont magnifiques 🙂 !!

  9. Catherine et Stephan

    Felis compleanos Justine! Catherine et Stephan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *