Medellín : une visite à Pablo !

Après la capitale nous continuons notre périple citadin avec Medellín, connue pour sa vie nocturne et ancienne base du cartel qui porte son nom.

Comme Bogotá, Medellín est une ville imposante, bouillonnante d’activité, de nuit comme de jour. Conseillés par un voyageur croisé à Villa de Leyva, nous nous installons au Panela Hostel où nous rencontrons rapidement un duo franco-belge avec qui nous passerons une bonne partie de nos soirées.

Physiquement éprouvés par le trajet de nuit qui nous a conduit jusque là et affectés par l’expérience assez agressive du parachutage dans une ville de plusieurs millions d’habitants, notre moral n’est pas au meilleur de sa forme pendant les deux premiers jours. Premiers petits coups de blues, de fatigue. Nous passons ces journées à explorer le centre-ville qui n’est pas d’un très grand intérêt malgré ce parc parsemé de statues de Botero, l’enfant prodigue, élevé au rang de demi-dieu par les colombiens.

Ce sera finalement Guatapé et sa Piedra del Peñol qui nous redonneront la force dont nous avions besoin et qui nous relanceront dans une dynamique décidée! Guatapé, petit village typique aux maisons colorées et aux rues tranquilles mais surtout la pierre : la piedra del Peñol. Immense monolithe au milieu de lagunes artificielles, la pierre semble tombée du ciel tant elle se distingue du paysage environnant. C’est d’ailleurs une des explications, peu plausible, de son existence mais néanmoins relayée par certains locaux : la pierre serait une astéroïde écrasée sur terre. N’ayant finalement pas pu tout tirer au clair, nous entamons tout de même l’ascension du monstre de pierre qui nous offre un panorama à couper le souffle sur les alentours. Perchés à 220 mètres au dessus de sol, nous profitons pendant plusieurs heures de la vue, à 360 degrés.

Lorsqu’on est en voyage, on perd petit à petit la notion des jours et des semaines. Medellín nous rappelle à l’ordre et nous fait prendre conscience de la différence entre semaine et week-end. Dès le jeudi la ville s’embrase littéralement. Les parcs deviennent des cafés à ciel ouvert, les trottoirs deviennent des autoroutes humaines, de la musique sort de toutes parts et un brouhaha constant se fait entendre. C’est le weekend ! C’est l’occasion pour nous de faire la fête à la colombienne : clubs de salsa et petits cours reçus par les locaux, clubs plus branchés où nous côtoyons la haute colombienne. Avec nos nouveaux amis franco-belges, Antoine et Jonas, nous goûtons aux plaisirs locaux !

Comme prévu, Medellín se termine avec une gueule de bois ! Le bus de 4 heures qui nous emmène à Pereira par des routes de montagnes me fera un peu regretter tous les plaisirs de la veille 🙂

  • Piedra del Peñol

5 Commentaires

  1. waw canon! tjs trop gai de vous suivre! des bisous de belgique!!

  2. Vous êtes trop beaux les coeurs <3 ! Hâte de prendre un bon mois de repos avec vous. Et l'altitude ? Rassurez-moi, je ne dois quand même pas faire du sport pour m'entrainer ?
    Je réserve le Machu avec Francu rapidement !
    A quand un skype ?
    Bisous !

  3. Vandenschrick Annie et Jean-Pierre

    Guatapé et ses couleurs vives!… Superbe, pittoresque, étonnant, chaleureux!
    Botero, c’est pas notre tasse de thé! Vivent vous!…Que c’est agréable de vous suivre et de vous lire! On a l’impression d’y être!….Bisous!

  4. Heureux d’avoir partagé ces moments avec vous, j’espère que vous vous portez bien dans ces pays si dangereux ou chaque coin de rue est un coupe gorge ou l’arnaque est une manière de (sur)vivre ou la drogue et la violence presque autant que la protistitution sont devenus de simples jeux rentables et tellement communs ou la corruption…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *